Le CO2 supercritique appliqué aux cosmétiques et à la beauté

Le CO2 est un gaz essentiel pour la vie et pour les végétaux qui s’en servent via la photosynthèse pour grandir. L’ingénierie scientifique utilise les propriétés du CO2 sous forme supercritique pour extraire les actifs végétaux intéressants des plantes. Grâce à l’extraction en basse température, les actifs, principes et les propriétés naturelles ne sont pas altérées. Aussi, le CO2 supercritique est un solvant vert. Les industries cosmétiques utilisent initialement des solvants chimiques comme l’acétone, l’éthanol, méthanol ou benzène, polluants, dont l’utilisation peut être dangereuse et qui montrent une toxicité éventuelle. Le CO2 supercritique est simplement un état du gaz carbonique entre liquide et gazeux. Cet état lui permet d’avoir des propriétés de solvant et de pouvoir rentrer au cœur de la matière pour en extraire les composés voulus. Ce processus permet de cibler les principes actifs voulus et de mettre en place une extraction sélective. La technologie est nettement plus efficace que la distillation classique.

Les extraits récoltés sont micro-biologiquement stables et ne présentent aucune trace de solvants, presque stériles par nature, (leurs expositions aux pesticides lors de leur culture par exemple, sont effacées) très concentrés, purs et saturés en composés actifs. Par exemple, les extraits produits par technologie supercritique peuvent ainsi booster les crèmes cosmétiques, en leur conférant de nombreuses propriétés ; ou encore apporter arôme ou fragrance la plus pure.

Récolter le pouvoir de la nature !